maison illustrant l'énergie

À compter de ce mois de février vos factures d’électricité coûteront plus cher, en raison de la fin du bouclier tarifaire. Le gouvernement a décidé d’augmenter de 9.8 % les tarifs de consommations heures pleines et heures creuses et de 8.6 % les tarifs de base.

Dans cet article, Fouqueron vous propose 5 astuces pour mieux contrôler vos dépenses énergétiques et pour garder le contrôle sur vos futures factures !

1. Apprenez à gérer vos dépenses avec un compteur intelligent

compteur linky jaune qui gère automatiquement les dépenses d'électricité

Linky est un compteur électrique intelligent qui vous permettra de savoir exactement ce que consomme votre foyer. Via votre compte Enedis, vous aurez accès à vos données de consommation par mois, semaine, et même par heure.

Linky vous permet :

  • D’avoir un relevé automatique de votre compteur. Plus besoin d’être disponible pour recevoir un technicien chez vous !
  • L’accès au détail de votre consommation sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.
  • De recevoir des informations techniques directement d’Enedis à votre compteur réduisant ainsi les délais (en cas de déménagement, changement de puissance, d’abonnement, ou de diagnostic…).
  • La gestion de vos appareils électriques : vous pourrez choisir le moment auquel les appareils électriques se rechargent, dans l’idée de consommer au moment où l’électricité coûte le moins cher selon votre abonnement (exemple, si vous possédez une voiture électrique, vous pouvez décider d’activer la charge seulement à partir d’une certaine heure).

Le compteur vous permet notamment d’identifier des appareils particulièrement énergivores, ou qui peuvent être optimisés dans leur utilisation.

Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) c’est jusqu’à 10 % en moins sur votre facture d’électricité.

2. Intéressez vous à votre contrat d’électricité

Avec la fin du bouclier tarifaire, il peut être intéressant de vous pencher à nouveau sur votre contrat d’électricité, voire même de changer votre contrat et/ou fournisseur.

Voici les quelques questions à se poser avant de sauter le pas :

main-ecrivant-sur-papier

  • L’offre à laquelle j’ai souscrit est-elle vraiment adaptée aux besoins de mon foyer ?

Premièrement, la puissance souscrite est mesurée en kVA, qui représente la charge maximale tolérée par le compteur avant disjonction. Les abonnements courants oscillent entre 6 et 9 kVA ; bien sûr, les prix des abonnements varient entre les différents fournisseurs.

Nous vous conseillons de calculer la puissance maximale dont votre foyer à besoin. Pour estimer le courant total consommé en hiver (la période de consommation la plus élevée en général), multipliez-la par 220 pour obtenir la valeur en voltampère (VA). Ainsi, 6 kVA équivalent à 6000 VA. De cette façon, vous pourrez savoir si votre contrat correspond bien aux besoins de votre foyer.

  • Quels sont les fournisseurs d’électricité sur le marché ?

De nombreux sites proposent le listing de fournisseurs d’électricité, tels que : ENI, ENGIE, TOTALENERGIES, ainsi que des comparatifs d’abonnements et de prix d’électricité.

  • À quoi faut-il faire attention en cas de changement de contrat d’électricité ?

En cas de changement de contrat d’électricité, évitez de commencer par la résiliation de votre contrat. En effet, vous risquez de vous exposer à des coupures, en plus de devoir régler une mise en service du compteur électrique avec le nouveau fournisseur. Il est plutôt recommandé de contacter votre nouveau fournisseur et de lui demander directement le changement : celui-ci s’occupera des procédures de résiliation avec votre ancien fournisseur.

En cas de changement de fournisseur, il est nécessaire de régler auprès de votre ancien fournisseur la consommation d’électricité avant la date de résiliation. Cette régularisation, également appelée facture de clôture, vous sera envoyée par votre ancien fournisseur dans un délai maximum de quatre semaines après la résiliation.

3. Optez pour des appareils moins énergivores

En plus de l’analyse de consommation de vos appareils via votre compteur intelligent, les étiquettes énergies, où la classification est faite de “A” à “G”, vous orientent sur le choix d’un appareil moins énergivore.
Ce classement va de “A” pour le moins énergivore à “G” pour le plus énergivore. Au moment de réaliser l’achat de votre nouvel appareil électroménager, il est recommandé d’être attentif sur l’étiquetage, afin de réaliser des économies substantielles sur le long terme.

4. Installez des robinets thermostatiques

Robinet thermostique

 

Les robinets thermostatiques vous permettront d’ajuster les débits d’eau, régulant ainsi la température de chaque pièce. Une sonde peut capter les degrés de la zone, offrant la possibilité de programmer des températures différentes, par exemple 17 °C pour la chambre à coucher, 19 °C dans la salle de bain, ou encore 20 °C dans le salon, tout en maintenant le thermostat général à 20 °C.

Selon l’ADEME, réduire la température d’un seul degré peut générer jusqu’à 7 % d’économies sur les factures.

 

 

5. Débranchez vos appareils en veille

Vos appareils en veille, même lorsqu’ils sont éteints, continuent de consommer de l’électricité et sont donc une source de “consommation fantôme”. On y retrouve les télévisions, ordinateurs, console de jeux, mais aussi les fours, micro-ondes et cafetières. Il est donc conseillé de débrancher ces appareils ou d’investir dans des prises “intelligentes” capables de détecter les appareils en veille et donc de les arrêter automatiquement.

 

Il existe de nombreuses autres astuces pour réduire sa consommation électrique. Toutefois, avec ces 5 conseils, vous pourrez dès maintenant tester ces nouvelles habitudes dans votre foyer ou dans vos locaux d’entreprise.

Vous avez des questions ou besoin d’informations ? Les équipes de Fouqueron vous conseillent et vous accompagnent dans tous vos projets d’électricité à Angers, ou encore de plomberie, de chauffage ou de climatisation.

Contactez nous pour toute demande !